attention aux images sorties de leur contexte

Publié le :

Les manifestations historiques anti-régime à Cuba, qui ont eu lieu le dimanche 11 juillet, ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Des vidéos et photos ont été massivement partagées dans plusieurs langues. Néanmoins, certaines d’entre elles sont sorties de leur contexte. 

Scène de liesse en Argentine

Une vidéo massivement partagée sur les réseaux sociaux est présentée comme montrant une manifestation de nuit à Cuba, avec une foule très nombreuse. Elle a été notamment postée sur ce compte Twitter, le 12 juillet 2021, où elle a été visionnée plus de 500 000 fois. « Cuba en ce moment. Les Cubains veulent la liberté. #Cuba #CubaLibre », affirme la légende. 

Capture d’écran du tweet partageant une vidéo virale, visionnée plus de cinq cent mille fois. Tweet visible en cliquant sur l’image.
Capture d’écran du tweet partageant une vidéo virale, visionnée plus de cinq cent mille fois. Tweet visible en cliquant sur l’image. © Observateurs

La vidéo est aussi partagée sur Facebook, par exemple ici et là, où elle est censée montrer des milliers de Cubains manifester sur la promenade du Malecón, à La Havane. 

En réalité, cette manifestation ne date pas du 11 juillet 2021 et, surtout, ne s’est pas déroulée à Cuba. Une rapide recherche inversée d’image (regardez comment procéder ici) permet de retrouver un tweet diffusant la même vidéo, avec la phrase : « #Argentine Buenos Aires plaza de la República 10/07/2021 #CopaAmérica ».

Cette vidéo, qu’on retrouve dans plusieurs publications Twitter, montre en fait la célébration, dans la nuit du samedi 10 juillet, de la victoire de l’Argentine contre le Brésil en finale de la Copa América, le tournoi de football du continent sud-américain. La manifestation se déroulait place de la République, et l’on peut reconnaître sur la vidéo l’Obélisque, au centre de la place.

 

Une manifestation à Los Angeles

Sur l’image ci-dessous, on voit un manifestant encapuchonné et masqué d’un bandana, avec à la main un cocktail Molotov allumé, qu’il est sur le point de lancer. À droite de l’image, sur le mur, un portrait de Che Guevara barré d’une grande croix jaune, ainsi que l’inscription « No más comunismo » (Stop au communisme). Cette photo a été partagée plus de 3 000 fois sur ce compte Twitter, depuis le 13 juillet 2021. « Elle mérite le Pulitzer 2021 », s’enthousiasme notamment cet usager.

Capture d’écran du tweet partageant une photo d'un manifestant lançant un cocktail Molotov, qui serait à Cuba. Tweet visible en cliquant sur l’image.
Capture d’écran du tweet partageant une photo d’un manifestant lançant un cocktail Molotov, qui serait à Cuba. Tweet visible en cliquant sur l’image. © Observateurs

Avec une recherche d’image inversée sur Google Images, on retrouve la photo originale, qui ne contient pas le dessin de Che Guevara, ni l’inscription « Stop au communisme ». Elle a été publiée sur la banque d’images en ligne Getty Images et prise par le photographe David Mcnew, le 30 mai 2020, à Los Angeles, lors d’une manifestation en réaction à la mort de George Floyd. La photo avait aussi été publiée par plusieurs médias en ligne à cette période, comme 7 News.

 

Des portraits de Fidel Castro et de Che Guevara jetés à la poubelle

Parmi les photos censées montrer les manifestations à Cuba partagées depuis le 12 juillet, l’une montre un tableau de Fidel Castro jeté dans une benne à ordures bleue, une autre un tableau de Che Guevara jeté dans un conteneur vert. « Le vice-ministre de Cuba vient de démissionner. Ils vont tous tomber », lit-on sur ce tweet. « Ils se trouvent là où ils devraient », lit-on dans cette publication, et celle-là.

Capture d’écran d’un tweet partageant les deux images des portraits de Fidel Castro et de Che Guevara. Tweet visible en cliquant sur l’image.
Capture d’écran d’un tweet partageant les deux images des portraits de Fidel Castro et de Che Guevara. Tweet visible en cliquant sur l’image. © Observateurs

Mais les deux photos ne datent pas des manifestations récentes à Cuba. On retrouve la photo du portrait de Che Guevara jeté dans un conteneur grâce à une recherche d’image inversée. Celle-ci a été publiée par le média espagnol La Razón, illustrant un article datant du 17 septembre 2020. La légende indique qu’elle a été prise par Alejandro Olea, dans le centre de Madrid. Le photographe a expliqué que la photo avait été prise le 14 juin 2020, rue Castelar, à Madrid, à l’AFP Factual.

Concernant le portrait de Fidel Castro, il circulait déjà sur les réseaux sociaux en février 2020. Comme dans ce tweet où on lit : « Regardez la beauté de la photo que je viens de prendre dans un Carrefour de La Havane. » L’image a aussi été publiée par le média Diario de Cuba, le 2 mars 2020. « La photo de l’année ? Une image énigmatique qui aurait été prise à Cuba devient virale », s’étonnait alors le journal. Nous ne sommes pas parvenus à retrouver la première publication de cette photo. Mais ce qui est sûr, c’est qu’elle n’a aucun rapport avec les récentes manifestations à Cuba.

 

Des images anciennes

Enfin, plusieurs photos montrant une foule brandissant des drapeaux cubains ont été décrites comme celles des récentes manifestations. Telle cette publication du 12 juillet 2021, où on lit : « #SOSCuba Liberté aux frères de #Cuba ». 

Captures d’écran de trois photos partagées sur les réseaux sociaux en étant présentées comme datant du 11 juillet 2021 à Cuba.
Captures d’écran de trois photos partagées sur les réseaux sociaux en étant présentées comme datant du 11 juillet 2021 à Cuba. © Observateurs

Ces photos sont partagées sur Twitter et Facebook, et présentées comme montrant les manifestations du 11 juillet à Cuba. La photo montrant le drapeau avec l’inscription « Cuba Libre » a été retweetée plus de 3 000 fois. Elle est parfois accompagnée d’une autre, montrant des mains agitant des petits drapeaux, comme dans cette publication Facebook.

Mais ces trois images ne sont pas récentes, comme nous avons pu le découvrir avec une recherche d’images inversée. 

La première apparaît déjà 2016 dans un article du Huffington Post, et elle a aussi été publiée sur Getty Images, avec une légende indiquant qu’elle a été prise par John Parra, le 26 novembre 2016, dans le quartier de la Petite Havane, à Miami, lors d’une manifestation en réaction à la mort de Fidel Castro.

La deuxième (celle du bas) a été publiée notamment par Courrier international et le média Le Point, le 30 novembre 2020. Elle a été prise par un photographe de l’AFP basé à Cuba, Yamil Lage. On peut d’ailleurs la retrouver sur AFP Forum, avec la légende suivante : « Des partisans du président cubain Miguel Diaz Canel participent à un concert-rassemblement pour condamner la campagne médiatique de soutien au mouvement San Isidro à La Havane, le 29 novembre 2020. »

Enfin, la troisième image, où l’on peut voir des enfants agiter des petits drapeaux cubains et une sculpture d’un portrait de Che Guevara en arrière-plan, ne relève pas non plus des manifestations récentes à Cuba. Relayée par des comptes très suivis comme celui de Piedad Córdoba, avocate et femme politique colombienne, qui compte plus d’un million de followers, l’image pourrait paraître récente. Mais ce n’est pas le cas, elle était déjà relayée sur des sites d’informations dès 2013, comme Cuba Informacion. La photo permet de reconnaître la place de la Révolution, à La Havane, grâce à la sculpture de Che Guevara.

 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les vérifications des images, consultez le compte Twitter @InfoIntoxF24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *