Isolement obligatoire : le gouvernement veut conserver les revenus pour les travailleurs

Tandis que le gouvernement resserre la vis en imposant un isolement de dix jours pour les personnes testées positives au Covid-19, il souhaite éviter les pertes de revenus pour les travailleurs placés dans cette situation. Ainsi, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que le gouvernement allait déposer en séance des amendements destinés à exonérer des jours de carence les fonctionnaires placés à l’isolement, et à introduire un dispositif d’indemnités journalières pour les indépendants et salariés placés dans la même situation.

« Dans quelques heures en séance, ces amendements seront déposés et j’imagine qu’ils remporteront un grand soutien de l’ensemble des groupes », a déclaré le ministre de la Santé aux alentours de 4 heures du matin.

Interrogé par la députée LFI Caroline Fiat, M. Véran n’a pas pu préciser dans l’immédiat si les travailleurs seraient payés à taux plein.

Isolement de dix jours des cas positifs

Revenant sur la « légitimité » de cette mesure d’isolement obligatoire, controversée car privatrice de liberté, le ministre Véran a mis en avant « l’effondrement du respect de l’isolement par les personnes positives ». Selon des remontées d’agences régionales de santé (ARS), moins de la moitié des personnes positives au Covid-19 restent isolées, a affirmé le ministre.

Pour rendre plus efficace le dispositif, dans le cadre du nouveau projet de loi qui doit être adopté en fin de semaine, les personnes dépistées positives au Covid-19 devront se placer à l’isolement pour une durée non renouvelable de dix jours dans le lieu d’hébergement qu’elles déterminent. L’isolement pourra s’achever plus tôt en cas de test PCR négatif.

Un recours sera possible devant le juge des libertés et de la détention (saisi après le déclenchement de poursuites par le procureur de la République), qui devra statuer dans un délai de 72 heures.

Les personnes à l’isolement ne pourront sortir qu’entre 10H00 et 12H00 ainsi qu’en cas d’urgence. Ces heures seront aménageables en cas de justification de contraintes familiales ou personnelles. Des contrôles seront possibles dans le lieu concerné sauf la nuit de 23H00 à 8H00, et pendant la période d’autorisation de sortie. Les personnes qui ne respectent pas l’isolement seront passibles d’une contravention pouvant aller jusqu’à 750 euros.

Alors que l’épidémie flamble à nouveau, le casse-tête du pass sanitaire pour tous

(Avec AFP)